Le système de santé au Royaume-Uni : petit guide pratique

Si vous pensez à vous expatrier au Royaume-Uni ou que vous y vivez depuis peu et que vous vous demandez comment fonctionne l’accès à la santé dans ce pays, j’ai une bonne nouvelle pour vous : il est gratuit et (relativement) efficace ! Il fonctionne un peu différemment du système français, et comme pour la langue, la nourriture ou encore le système éducatif, il vous faudra intégrer les petites différences culturelles qui le composent. Je n’ai personnellement jamais vraiment eu à me plaindre de la NHS (le système de santé public, ou National Health Service), même si j’ai quand même rencontré quelques difficultées (évoquées plutôt vers la fin de l’article dans la partie “Consulter un spécialiste / les hôpitaux”). Vous avez peut-être également vécu des situations de santé spécifiques qui vous ont fait voir une facette différente de ce service de santé public. N’hésitez pas à commenter pour ouvrir le débat !

Cependant, si je veux bien croire que le système britannique n’est pas parfait (les services de santé publics et gratuits ont leurs limites, quel que soit le pays), j’ai vécu dans des pays où la santé est un réel luxe et quelque chose qui peut vous mettre au bord de la faillite si vous n’avez pas d’assurance. Je reste donc attachée au système de santé du Royaume-Uni (ou de la France, et je pense de la plupart des pays d’Europe). Aux Etats-Unis, j’ai rencontré de vraies situations de détresse car certaines personnes que j’ai connues n’avaient simplement pas les moyens de se faire soigner. Il existe de nombreux autres pays où voir un médecin est impossible si l’on est pas aisé, et le Royaume-Uni n’est pas l’un d’entre eux !

A noter : je parle surtout dans cet article du système de santé lié aux médecins généralistes et aux hôpitaux faisant partie de la NHS, le service de santé britannique public. Il existe bien entendu des hôpitaux et des médecins privés pour lesquels il faut payer pour la consultation, mais je ne les ai jamais utilisés moi-même. Retrouvez aussi tout le vocabulaire lié à la santé et aux medecins dans mon article « Vivre au Royaume-Uni : 200 mots et expressions à connaître absolument ».

Le rapport à la santé

En guise d’introduction, j’ai envie de parler des différences d’approche culturelle à la santé entre le Royaume-Uni et la France. Du moins de ce que j’ai cru en percevoir en mes 8 ans ici ! Globalement, je trouve que les médecins britanniques “couvent” moins les patients. Je ne sais pas si c’est bon ou mauvais, mais j’ai trouvé qu’il était un peu plus difficile d’obtenir des certificats médicaux, arrêts de travail ou des médicaments forts (type antibiotiques). Etant donné que les consultations sont totalement gratuites (vous n’avez rien à payer à la fin de la consultation) et financées par l’état, elles ne durent que 10 minutes, et souvent pas une de plus ! Un autre bon exemple est celui des grossesses, et plus spécifiquement de la phase de l’accouchement. Je ne suis pas maman mais plusieurs de mes amies françaises ont eu des enfants au Royaume-Uni et ont été surprises par le fait que la péridurale est moins répandue ici qu’en France, ou qu’une maman ne reste pas deux ou trois jours à l’hôpital après la naissance. Elle est souvent renvoyée chez elle le jour même (et une infirmière viendra à domicile pour prendre soin d’elle), sauf en cas de complications. Les services de santé britanniques, saturés comme la plupart des services de santé publics, demandent également aux patients de ne pas venir les consulter pour un rhume, une grippe ou une angine, sauf en cas de symptômes très graves. De ce fait, le site internet de la NHS est rempli de fiches de conseils sur comment soigner telle ou telle maladie et à quel stade consulter un médecin.

Système public vs privé

La NHS désigne le système public, financé par l’état. Cela explique que les consultations soient assez expéditives et totalement gratuites. Vous pouvez choisir de voir un généraliste privé, mais vous devrez payer chaque consultation (environ 50£ par consultation), sauf si votre entreprise vous fait bénéficier d’une mutuelle ou d’une assurance privée. La plupart des britanniques et étrangers que je connais utilisent la NHS (surtout pour les rendez-vous chez le généraliste), je ne peux donc pas vraiment vous en dire plus sur le système privé, puisque je ne l’utilise pas non plus. Mais il est bien entendu totalement valable et j’imagine plus rapide !

Assurance santé privée : est-ce nécessaire ?

Les Français que j’aide à déménager au Royaume-Uni me demandent souvent s’ils doivent souscrire à une assurance santé avant leur départ. Je peux en toute confiance vous dire que non, du moins à l’heure actuelle (le Brexit changera peut-être les choses), le service de santé britannique est considéré comme l’un des meilleurs d’Europe car presque gratuit pour les britanniques comme pour les étrangers. Certaines entreprises vous offriront une assurance santé complémentaire, et dans ce cas, vous pourrez considérer la chose. Mais souscrire à une assurance avant d’avoir testé la NHS me paraît un peu hâtif et n’est en tout cas pas une priorité avant votre départ. A titre d’exemple : si vous avez un accident grave au Royaume-Uni quelques semaines après votre arrivée, vous serez pris en charge totalement gratuitement par les hôpitaux, ambulances etc, sans payer un centime, à condition d’avoir déjà votre National Insurance Number (gratuit, précisions ci-dessous) ou une European Health Insurance Card (EHIC, gratuite également).

Comment s’inscrire

Il suffit de vous rendre sur cette page qui vous indiquera les cabinets médicaux de la NHS auxquels vous pouvez être rattaché en fonction de votre code postal. C’est gratuit et simple ! Avant de pouvoir bénéficier de la NHS, vous devez simplement posséder un National Insurance Number (numéro de sécurité sociale), qui est également nécessaire afin d’être payé par un employeur. Les rendez-vous dans les cabinets médicaux de la NHS sont gratuits et se réservent souvent en ligne. Ayez toujours avec vous votre carte de la NHS comprenant votre numéro de sécurité sociale (dans votre portefeuille par exemple, ou dans un endroit précis chez vous), car en cas d’urgence, transport en ambulance etc, il vous faudra indiquer ce numéro afin de pouvoir bénéficier gratuitement des soins.

Consultation chez un généraliste

Les généralistes de la NHS, ou GP au Royaume-Uni, n’ont que 10 minutes pour vous recevoir. En théorie, la règle est que vous ne pouvez traiter qu’un seul problème par consultation. Si vous souhaitez discuter de différentes choses, vous devrez souvent revenir pour un deuxième rendez-vous ou réserver un “double appointment” de 20 minutes, en ligne ou par téléphone (ils ne sont souvent disponible que pour les personnes atteintes de maladies chroniques, mais demandez toujours). On est loin des rendez-vous fleuve avec son généraliste en France (que j’aimais bien) ! Utilisez donc vos 10 minutes à bon escient et allez droit au but, le compteur tourne ! Un peu expéditif, mais vous n’avez rien à payer à l’issu de la séance. Il est vrai que les longues consultations à la française me manquent un peu, je dois l’admettre ! Si vous vivez en Angleterre et que votre médecin vous remet une ordonnance, vous aurez à payer un prix unique par médicament (environ 7£). Les mineurs, les plus de 60 ans, les femmes enceintes et celles qui viennent d’accoucher ou encore les chômeurs ne payent pas leurs prescription. Si vous êtes au Pays de Galles, en Irlande du Nord ou en Ecosse, vous ne paierez pas pour vos médicaments, quel que soit votre statut.

Voir un spécialiste / les hôpitaux

Votre point de contact pour tout problème de santé plus sérieux est votre généraliste/GP. Sauf en cas de problème grave qui nécessite un passage aux urgences (A&E au Royaume-Uni), consultez-le d’abord, et si il ou elle convient que vous avez besoin de consulter un spécialiste (gastro entérologue, ORL, dermatologiste, gynécologue, cardiologiste etc), vous serez référé à l’hôpital le plus proche avec un rendez-vous (avec entre 10 jours et deux mois d’attente, les cas graves étant vus sous 15 jours maximum !). L’un de mes proches en Angleterre ayant été hospitalisé pour une maladie chronique sérieuse, j’ai eu l’occasion de constater que le système était un lent en amont du diagnostic (retour des tests prenant des semaines, manque de coordination entre le GP traitant et l’hôpital etc) mais qu’une fois le diagnostic établit et le patient hospitalisé, la prise en charge était efficace et encore une fois, totalement gratuite malgré une hospitalisation de plusieurs semaines. A ce stade, la principale difficulté avait été de pouvoir choisir un spécialiste précis.

En espérant que ce point sur les services de santé au Royume-Uni vous aidera et aussi que vous n’en aurez pas besoin (je touche du bois !), je vous souhaite une belle vie au pays des crumpets !


Rendez-vous sur la page « Services » de mon blog pour tout savoir sur mes séances d’aide à l’expatriation

Un projet de vie expat au Royaume-Uni ? Je suis disponible pour vous aider dans votre projet de vie à l’étranger, quel qu’il soit, et propose des séances d’aide à l’expatriation et de discussion par Skype à un prix abordable. Je peux vous aider, en une ou plusieurs séances, à répondre aux questions que vous vous posez : que sait-on du Brexit jusqu’à présent et cela affecte t-il votre départ dans le pays, comment louer un logement au Royaume-Uni (dossier, agences immobilières etc), avez-vous besoin d’un visa pour travailler au Royaume-Uni, quelles sont les démarches indispensables à prévoir avant le départ, comment s’y prendre pour trouver un travail, avez-vous besoin de souscrire à une assurance santé ? Partir vivre en Angleterre ou au Royaume-Uni, c’est souvent se poser toutes ces questions ! Je vous guide pas à pas, par le biais de discussions Skype et d’emails de suivi comprenant tous les liens importants. Je propose également des cours d’apprentissage de l’Anglais de tous les jours, ou relatif à votre domaine professionnel. Envoyez-moi un email à l’adresse gabrielle@lalleedumonde.com pour me parler de votre projet, et discutons-en. Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page !

Vous pourriez également aimer les articles suivants :

Découvrez également mes récits de voyage, que j’écris depuis 7 ans, et qui évoquent tous les points mentionnés dans les différents articles présents sur l’Allée du monde.

Ecrit par :
Lire la suite Gabrielle Narcy

Les blogs expats du mois – Janvier 2018

Chaque mois, j’ai décidé de parcourir le web à la recherche des...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *