Les 15 choses les plus étranges que j’ai transportées dans ma valise d’expat

Un article léger sur ces choses étranges que j’ai emmenées avec moi dans ma valise au cours de ma vie d’expatriée ces 10 dernières années. Récemment, je parlais avec une amie et je lui disais que lors de mon long séjour actuel en Irlande (cette année, ceux qui me suivent régulièrement savent que je vis entre l’Irlande et le Royaume-Uni !), j’avais mis dans ma valise une mangeoire à oiseaux… Face à sa réaction pour le moins amusée, j’ai repensé à toutes ces choses étranges et improbables que j’ai transportées avec moi toutes ces années écoulées, souvent sous le regard interloqué des douaniers de l’Eurostar ou de l’aéroport. Nous sommes tous passés par là… J’attends de lire quelles choses étranges vous avez transportées avec vous !

1. Mon mixer Nutri-Bullet

Cette année, je vis entre l’Irlande et l’Angleterre, réellement à cheval entre deux pays (pour des raisons professionnelles liées au travail de ma douce moitié). Je passe un mois et demi en Irlande, puis je rentre deux semaines en Angleterre, et je recommence. Par conséquent, comme je passe des périodes prolongées dans un autre pays sans pour autant déménager pour de bon, cette année est un très grand cru concernant les choses étranges que je transporte dans ma valises d’expatriée. En tête de liste, mon Nutri-Bullet, mon mixeur-blender dont je me sers plusieurs fois par semaine pour assouvir ma passion récente pour le “juicing”. Il est lourd, mais je n’avais pas envie de m’en passer, même si fourrer un mixeur dans ma valise me paraît objectivement ridicule. A la vôtre !

2. Une mangeoire à oiseaux  

Oui, vous avez bien lu, j’ai transporté ma mangeoire à oiseaux d’Angleterre en Irlande. Cette jolie petite mangeoire que j’adore et qui se colle à n’importe quelle fenêtre à l’aide de ventouses était boudée par les oiseaux britanniques. En Irlande, l’appartement dans lequel je vis se trouve dans une zone très verdoyante où vivent de nombreuses espèces d’oiseaux magnifiques. J’avais espéré que les oiseaux irlandais seraient plus réceptifs à ma mangeoire, et en effet, je ne regrette pas d’avoir glissé cet objet incongru dans mes bagages : elle a un succès fou ! Chardonnerets, pinsons, rouge-gorges, mésanges bleues, charbonnières ou à longues queues… J’adore observer le ballet de ces jolis petits visiteurs sur mon balcon pendant que je travaille !

3. Mon micro pour mon podcast

 

Toujours lors de mes allers-retours Angleterre – Irlande cette année (décidément un très grand cru !). Il s’agit ici d’une “breaking news” en exclusivité pour ceux qui liront cet article. Fin mai ou début juin (date exacte à venir), je lancerai mon podcast sur la vie à l’étranger ! J’avais envie depuis un certain temps de créer un podcast utile et personnel à la fois où parler de l’expatriation de manière plus “intime”. J’y travaille avec ma copine podcasteuse du tonnerre Cristina d’Expat Heroes qui m’aide dans cette belle aventure. Je n’en dis pas plus pour le moment, mais par conséquent, j’ai transporté avec moi mon très grand (et assez lourd) micro Blue Yeti (dont je suis totalement amoureuse, soit dit en passant !). Un micro de radio : c’est une première pour ma valise !

4. Une machine à café Nespresso

Il y a quelques années pour Noël, j’ai reçu une machine à café Nespresso de la part de mes parents. J’ai dû la ramener depuis Paris jusqu’à Londres, où je vivais à l’époque. Bien empaquetée dans son carton d’origine, elle a suscité l’intérêt des douaniers lors du contrôle au rayon X. J’ai vu trois d’entre eux regarder l’image qui s’est affichée sur leur écran, et se demander à tour de rôle : “Tu penses que c’est quoi ?”. C’est vrai qu’en regardant l’image du scanner, ma machine à café avait l’air un peu inquiétant : un bloc rectangulaire avec des tuyaux et des fils électriques partout à l’intérieur. J’ai eu un peu peur que les démineurs ne débarquent ! J’ai dû déballer la machine et la sortir de sa boite, mais elle est finalement passée. Ouf !

5. Des produits ménagers

Lors de mon déménagement Londres-Lisbonne il y a quelques années, j’ai donné ou vendu les quelques meubles que je possédais et j’ai seulement expédié une quinzaine de cartons à Lisbonne (mon poste n’était au début pas un contrat permanent et j’avais décidé de n’effectuer qu’un “semi déménagement”). Dans l’un des cartons, j’avais emballé… Mes produits ménagers. Spray pour nettoyer la salle de bain, produit toilette, plumeau, anti-calcaire… Avec le recul, cela aurait sans doute été plus simple de racheter tout ça au Portugal pour environ 15 euros plutôt que de payer pour faire expédier ce carton. Mais non, je quittais l’Angleterre le coeur lourd, et je voulais garder mes produits ménagers britanniques, que j’ai utilisés jusqu’à la dernière goutte une fois à Lisbonne. Allez savoir, j’ai peut-être faire un transfert émotionnel de ma nostalgie à quitter Londres sur mon spray Mr Propre. Ah la la… les gens, parfois !

6. Un tapis de yoga

Je fais un peu de yoga, mais je fais surtout de méditation, et parfois, je trimballe mon tapis de yoga en le pliant en deux, ou en trois, au fond de ma valise. Pas inavouable, certes, mais pas très pratique non plus !

7. Mon diffuseur d’huiles essentielles

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Gabrielle Narcy 🤓 (@gabrielle.narcy) on

Je suis complètement accro à mon diffuseur d’huiles essentielles qui a changé ma vie il y a deux ans : je le branche presque tous les soirs avec un mélange d’huiles qui agissent en prévention ou qui soigne rhumes et sinusites (menthe poivrée, eucalyptus… Mais le vrai remède miracle c’est ce mélange d’huiles essentielles britannique de la marque Olbas que j’offre à tous mes proches, et qui s’achète pour environ 4£. Imbattable !). Maintenant, « comme tout le monde », j’attrape un rhume, une grippe ou une sinusite une fois par an. Avant ça, c’était presque tous les mois. Autant vous dire que je fais toujours de la place dans ma valise pour mon diffuseur si je pars plus de 3 ou 4 jours, je ne peux plus m’en passer !

8. Des poids pour faire du sport

A une époque où je faisais du sport presque quotidiennement, j’ai le souvenir très clair d’avoir emporté deux petits poids d’1,5 kg chacun lors d’un séjour de deux semaines en Normandie. Incroyable quand on pense que j’ai fait le trajet Angleterre-Normandie en train (3 trains en tout, 10 heures de trajet porte à porte), et que je me serai bien passée d’une valise très lourde dans laquelle j’avais fourré des poids… On apprend de ses erreurs, n’est-ce pas !

9. Des dizaines d’éponges Spontex

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Gabrielle Narcy 🤓 (@gabrielle.narcy) on

J’en parle dans cet article de mon blog (13 choses étranges que les expats font) : l’une de mes petites manies, c’est de rapporter des éponges Spontex de France. J’assume totalement, et je ne suis pas la seule à le dire : en Angleterre et en Irlande, les éponges sont différentes, et j’ai mes petites habitudes lorsqu’il s’agit de faire la vaisselle (ô, vie glamour, quand tu nous tiens !). J’ai donc déjà voyagé en Eurostar avec 9 éponges Spontex (accompagnée d’une petite remarque amusée du douanier).

10. Des fromages très odorants

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Gabrielle Narcy 🤓 (@gabrielle.narcy) on

Quel expat n’a pas fait ça ? Ramener dans sa valise de la nourriture qui sent très fort… Et malgré vos efforts pour emballer le tout dans des couches de sacs plastique, papier alu et tupperwares, vous rendre compte avec horreur au bout de 10 minutes dans l’avion ou dans le train que l’odeur se répand à vitesse grand V. Et prier pour les gens ne se rendent pas compte que cette odeur vient de votre valise (et aussi vous excuser mentalement auprès de toutes ces personnes qui ont eu la malchance de se retrouver à côté de vous lors de ce trajet)… !

11. Des paquets de purée mousseline

Il fut un temps, moins maintenant, où je rapportais toujours une grosse boîte de purée mousseline de 12 sachets, mais sans transporter la boîte en carton, simplement les sachets argentés, éparpillés dans toute ma valise.

12. Des gros paquets de poudres…

… végétales, qui doivent ressembler à des substances illégales ! Je fais mes cosmétiques maison, et notamment mon shampoing sec et des masques cheveux et visage que je concocte moi-même à partir des poudres Aromazone, auxquelles je suis accro (vous pouvez en apprendre plus sur mes habitudes cosmétiques Green sur mon profil Instagram si cela vous intéresse, j’y parle un peu de mes recettes).

13. Ma presse à café

Mon café du matin est sacré, et un grand classique lorsque je pars pour une longue durée vivre dans un logement sans cafetière (comme ici en Irlande en ce moment), est de « glisser » ma presse à café dans ma valise. Au point où j’en suis, me direz-vous, je ne suis plus à un ustensile de cuisine près !

14. Une peinture

Offerte par mes parents pour mon anniversaire, cette jolie peinture relativement encombrante et achetée dans une galerie de Honfleur en Normandie a été encadrée puis emballée dans du papier bulle, et a fait le trajet Honfleur-Leicester. Pas simple, mais j’adore cette peinture, ça en valait donc la peine !

15. Un oreiller

En ce qui concerne mon sommeil, je suis une vraie diva. Il faut que toutes les conditions soient réunies : obscurité (difficile au Royaume-Uni ou en Irlande où les volets n’existent pas et où les rideaux opaques ne le sont jamais assez) et surtout, le bon oreiller. J’aime les oreillers très fins, et un oreiller trop épais peut me gâcher ma nuit. Par conséquent, je glisse régulièrement dans ma valise un oreiller, par exemple lorsque je sais que je pars en France ou dans une autre pays pour une longue durée. No comment.

Certains des liens redirigeant vers des produits dans cet article sont des liens affiliés : si vous achetez l’un de ces produits en cliquant dessus, je toucherais une petite commission. Les liens affiliés ne représentent aucun coût supplémentaire pour vous et me permettent de générer un petit revenu sur mon blog que je souhaite garder libre de bannières promotionnelles et de partenariats commerciaux vides de sens pour mes lecteurs !


Rendez-vous sur la page « Services » de mon blog pour tout savoir sur mes séances d’aide à l’expatriation

Un projet de vie expat au Royaume-Uni ? Je suis disponible pour vous aider dans votre projet de vie à l’étranger, quel qu’il soit, et propose des séances d’aide et de discussion par Skype à un prix abordable. Je peux vous aider, en une ou plusieurs séances, à répondre aux questions que vous vous posez : que sait-on du Brexit jusqu’à présent et cela affecte t-il votre départ dans le pays, comment louer un logement au Royaume-Uni (dossier, agences immobilières etc), avez-vous besoin d’un visa pour travailler au Royaume-Uni, quelles sont les démarches indispensables à prévoir avant le départ, comment s’y prendre pour trouver un travail, avez-vous besoin de souscrire à une assurance santé ? Partir vivre en Angleterre ou au Royaume-Uni, c’est souvent se poser toutes ces questions ! Je vous guide pas à pas, par le biais de discussions Skype et d’emails de suivi comprenant tous les liens importants. Je propose également des cours d’apprentissage de l’Anglais de tous les jours, ou relatif à votre domaine professionnel. Envoyez-moi un email à l’adresse gabrielle@lalleedumonde.com pour me parler de votre projet, et discutons-en. Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page !

Vous pourriez également aimer les articles suivants :

Découvrez également mes récits de voyage, que j’écris depuis 7 ans, et qui évoquent tous les points mentionnés dans les différents articles présents sur l’Allée du monde.

Ecrit par :
Lire la suite Gabrielle Narcy

10 portraits de femmes parties seules vivre à l’étranger

Dans le cadre de ma participation au salon S’expatrier, mode d’emploi, qui...
Lire la suite

8 Commentaires

  • J’ai ri ! Moi aussi j’ai déjà ramené de la purée Mousseline. Et une cafetière. Et tellement de trucs un peu ridicules mais tellement familiers…

    • Je me sens moins seule en lisant ton commentaire Kenza ! On trimballe vraiment notre maison sur le dos, surtout quand comme toi et moi on a autant changé de pays ! Et le café du matin, c’est important (car moi aussi je transporte ma presse à café, d’ailleurs je l’ai ajoutée à l’article après avoir lu ton commentaire !).

  • Haha super article, et quelle liste (parfois improbable, la mangeoire à oiseaux est priceless !) !!
    Je compatis pour les éponges sur les trajets France – UK, c’était aussi dans ma valise lorsque j’habitais à Londres ! Lucky me, Amsterdam a des éponges « normales », un truc improbable de moins à faire scanner à la sécurité de l’aéroport 😉
    De mon côté, c’est les tablettes de chocolat noir pâtissier Nestlé 200g que je ramène par lot…

    • Merci Em, aaah, tu faisais donc partie de ces gens qui ramènent leurs éponges de France, ça me rassure ! Merci pour ton commentaire 😀

  • Hello tout le monde
    J’ai aussi transporté pas mal de choses incongrues…
    Couverts, vaisselle, ustensiles de cuisine, bouteilles de soda, énormément de fromage, meubles en kit, décoration, chips, cacahuètes enrobées…
    Le plus beau de tout fut ma machine à pâtes, arrivée à Djerba en Tunisie ils m’ont demandé ce que c’était. Ils étaient persuadés qu’il s’agissait de pièces automobile. J’ai du tout déballer, montrer et monter chaque ustensile, leur faire lire la notice explicative,… Les douaniers y ont passé plus de trente minutes, à une dizaine de personnes, à épier cet objet étrange pour au final me dire « mais vous savez on vend des pâtes en Tunisie » Oui oui je sais mais comment vous dire, cette machine m’a coûté plus de deux mois de salaire tunisien et j’avais aucune envie de la jeter. Dois je vous confier qu’elle est dans l’armoire depuis deux ans ?

    • Merci Aïcha pour ce commentaire, j’ai vraiment ri ! Quelle histoire, et quelle aventure que le périple de cette machine à pâtes. La remarque du douanier est tout simplement géniale… ! Ainsi que la chute de la machine restée au placard 😉 Merci ! Gabrielle

    • Merci beaucoup Mael pour ton commentaire ! Je me suis amusée à écrire cet article, je dois bien l’admettre ! Et je me suis apperçue que tout le monde a une liste de choses improbables transportées 😉 Merci pour le retweet, c’est très gentil ! Gabrielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.