Conseils généraux Vivre à l'étranger

10 choses qui font partie des relations à distance

2366 vues
Relations à distance, l'Allée du monde

Les relations amoureuses sont souvent au centre de la vie en générale, qu’elles soient sérieuses, courtes, longues, heureuses ou malheureuses. Lorsqu’elles sont vécues à distance, elles peuvent devenir encore plus compliquées et intenses, et pour cause : elles conduisent, pour la plupart, à des choix de vie importants. Très souvent, elles sont faites de compromis (où vivre, comment être réunis, l’un des amoureux devra t’il quitter son poste ou son pays pour l’autre), ou peut-être une peur de l’échec décuplée à cause de tous ces éléments. Ces choix, même s’ils peuvent être bons, ne sont souvent pas pris à la légère.

Écrire sur les relations à distance peut sembler cliché ou trop personnel, mais il s’agit d’un élément si fréquent pour ceux qui adoptent un mode de vie international qu’il m’a semblé important d’en parler sur ce blog. J’ai également recensé dans un autre article, toujours dans l’espoir d’apporter du soutien à ceux qui se trouvent dans cette situation, 5 choses à éviter dans les relations à distance, qui ne représentent en rien des vérités absolues, mais qui m’auraient aidées dans le passé (j’ai vécu une relation à distance, dont je parle dans mes récits de voyage, notamment dans le texte intitulé “Dimension parallèle“). Même si chaque histoire est unique, il existe, j’ai l’impression, certaines “constantes”. Mis à part quelques personnes au détachement exceptionnel, être dans une relation à distance donne souvent l’impression d’être un coureur de marathon, parfois épuisé et dont la victoire repose en grande partie sur sa force mentale, sa capacité à tenir – littéralement et sans mauvais jeu de mot – la distance, à la fois physique et temporelle. Tout comme le coureur compte les mètres jusqu’à la ligne d’arrivée, l’amoureux au long court compte les jours, semaines ou mois qui le séparent de son partenaire, et doit le plus souvent s’automotiver pour ne pas baisser les bras. J’espère que cela vous fera sentir moins seuls dans les moments douloureux qui constituent parfois une relation à distance, ou que cela vous aidera à anticiper la situation si vous vous apprêtez à en entamer une. Bienvenue au club !

Les relations à distance, c’est souvent…

Des émotions comme des montagnes russes

L’impression d’être légèrement schizophrène pourrait parfois vous interpeller. Rien de très grave, cela fait partie de l’expérience : avoir l’impression d’être dans un bocal, à ruminer vos propres pensées, à changer d’avis comme de chemise concernant le bien fondé de cette relation, puis la minute qui suit vous sentir euphorique, rempli d’amour et d’espoir pour celui/celle qui vous manque. Un peu comme si vos nerfs passaient par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

De très beaux moments

Les relations à distance, c’est aussi les moments forts des retrouvailles, et à chaque fois que vous serez ensemble. Chaque journée semble magique, surtout après plusieurs semaines, voir mois. Vous vous quittez des souvenirs plein la tête, des moments inoubliables qui resteront avec vous pendant très longtemps. Mettez à profit cette période à distance pour vivre un maximum d’expériences incroyables ensemble ! Comme l’a écrit quelqu’un en commentaire de cet article, les relations à distance sont aussi très souvent l’occasion de découvrir une autre culture et une nouvelle langue, celle de l’autre, pour tous ceux qui sont en couple avec une personne d’un autre pays.

Jalouser les autres

Cela pourrait bien vous arriver de détester, même un tout petit peu, ces couples heureux autour de vous, qui ont la chance de vivre dans la même ville ou pire, dans le même appartement, sans se rendre compte de la chance qu’ils ont (ou du moins, c’est ce que vous pensez). Un peu comme quand vous êtes célibataire et que la Saint-Valentin approche (si la Saint-Valentin est votre truc, bien sûr). Détendez-vous, c’est une réaction naturelle, ça passera.

Etre vexé par les autres

C’est presque inévitable : certains en vous donnant des conseils que vous n’avez pas envie d’entendre, en vous disant par exemple de ne pas vous lancer dans une relation à distance, point barre. D’autres manqueront de tact face à vos périodes de décrépitude intenses dues au départ de votre moitié, après de trop brèves retrouvailles, en sachant que vous ne vous reverrez pas pendant 8 semaines. A ce moment précis, vous avez envie d’entendre : “On va se jeter sur le chocolat en regardant un navet à la télé pour se remonter le moral”, pas “tu survivras” (même si c’est vrai). Dites-leur gentiment si ces personnes comptent pour vous, laissez couler si ce n’est pas le cas, et essayez d’avoir des discussions avec des proches qui sont passés par là, vous aurez l’impression d’être mieux compris.

Des moments de découragement

Il y a des moments où, soudainement, après un mot de travers de la part de l’autre, ou un coup de blues plus fort que les autres, vous serez convaincu qu’il faut tout arrêter. Je ne pourrais pas dire si c’est toujours la bonne chose à faire, peut-être que oui si vous êtes en réelle souffrance et qu’il n’y a pas de retrouvailles dans le même pays en vue, même sur le long terme. Mais parfois, il ne s’agira que d’une passade : le sentiment se sera envolé après une bonne nuit de sommeil ou une discussion avec votre moitié. J’ai eu plusieurs moments comme celui-ci, et un an après avoir été réunis, je suis bien contente d’être passée au dessus… Mais oui, chaque relation est différente.

Des moments de doutes

Le doute peut s’immiscer rapidement et vite devenir un poison, puisque la plupart du temps, des décisions importantes (déménagements, quitter son emploi) constituent les relations à distance. Avez-vous bien fait de dire à votre partenaire que vous viendrez le/la rejoindre ? Retrouverez-vous un emploi sur place ? Vous sentirez-vous seul(e) dans une ville que vous ne connaissez pas ?

Des problèmes de communication  

Un peu cliché, mais vrai : surtout dans les moments de doutes évoqués plus hauts, essayez, dans la mesure du possible, de parler avec l’autre. Les problèmes de communication peuvent mener à une catastrophe dans tous les couples, mais encore plus dans les relations au long cours : imaginez-vous faire des plans pour le futur, prévoir un déménagement (de sa part ou de la vôtre) en vous basant sur le fait que votre partenaire veut des enfants, se marier, s’engager dans une relation sérieuse, serait prêt à déménager ailleurs dans quelques années, et que cela s’avère faux, faute d’en avoir discuté. Si c’est votre partenaire qui refuse d’entamer la communication ou évite le sujet dès que vous essayez, même après que vous lui ayez dit que cela était important pour vous… Alerte rouge !

Des heures sur Skype

Skype est votre meilleur ami, fait partie intégrante de votre vie, et comme toute relation aussi exclusive : vous le détestez, mais en même temps ne pouvez pas vous passer de lui. Les images figées, voix de robot et appels qui coupent en plein de milieu sans raison apparente font partie de votre quotidien. Enjoy !

Une vie dans les aéroports, et des voyages

La star des baisers dans les salles d’embarquement, des adieux émouvants sur les quais de gare et des étreintes à l’arrêt de bus qu’il neige, qu’il pleuve ou qu’il vente, c’est vous. Tous les deux, vous allez certainement voyager pour vous rendre visite dans le pays ou la ville de l’autre, ou bien vous retrouver “au milieu” dans un pays neutre, ce qui peut être fatigant mais vous donnera la chance de vivre des souvenirs inoubliables, de voyager toujours plus et de redoubler d’originalité pour organiser les retrouvailles les plus incroyables possible.

Une relation forte si vous passez ce cap

Une chose est certaine : si vous réussissez à passer d’une relation à distance à une relation “sédentaire”, vous aurez l’impression d’être des survivants. Il y a de fortes chances que votre relation n’en soit que plus forte, et que vous repenssiez souvent à ces long mois ou années passés loin l’un de l’autre. Même si toutes les relations qui ont commencées à distance ne peuvent pas statistiquement toujours réussir une fois le couple réuni géographiquement, celles qui durent, je pense, auront toujours un arrière goût assez savoureux !

Et voici une photo de ma dernière soirée après presque deux ans à Lisbonne, la veille de mon retour en Angleterre pour être avec mon petit-ami, après une relation à distance longue et belle, mais parfois douloureuse… Ca vaut parfois le coup de s’accrocher !


Un projet de vie expat ou un changement de vie professionelle en vue ? Je suis disponible pour vous aider dans votre projet de vie à l’étranger, quel qu’il soit, et propose des séances d’aide et de discussion par Skype. Je propose également des cours d’apprentissage de l’Anglais de tous les jours, ou relatif à votre domaine professionnel. Pour en savoir plus, rendez-vous sur ma page de contact !

Vous pourriez également aimer les articles suivants :

 

Découvrez également mes récits de voyage, que j’écris depuis 7 ans, et qui évoquent tous les points mentionnés dans les différents articles présents sur l’Allée du monde. Je parle des relations à distance notamment dans le texte intitulé “Dimension parallèle“.

You Might Also Like

7 Commentaire(s)

  • Reply
    Daphné
    18/01/2017 at 17:58

    Très bon article ! Ayant vécu ce type de relation et la vivant encore, en quelques sortes, je m’y retrouve bien ! Je dirais que les relations à distance sont finalement le meilleur test pour tester l’amour d’un couple sans le vouloir.

  • Reply
    Benjamin
    13/02/2017 at 07:56

    C’est trop vrai comme article ! L’amour à distance c’est aussi la possibilité d’apprendre une nouvelle langue et une nouvelle culture. Même si ça ne marche pas, c’est toujours enrichissant !

    • Reply
      Gabrielle Narcy
      13/02/2017 at 11:54

      Merci Benjamin ! Ca me fait plaisir que cet article te paraisse juste, c’est un sujet personnel et assez difficile à aborder, mais quand on se trouve au milieu d’une relation à distance, savoir que d’autre te comprenne aide énormément je trouve ! Je n’ai pas mis assez l’accent sur l’échange culturel je pense, je te remcercie donc pour ton commentaire, je vais modifier légèrement l’article pour refléter ce point important <3

  • Reply
    Charlene
    03/05/2017 at 00:45

    Je pense que tu as raison Gabrielle, tu as mis des mots sur des maux bien particuliers ! Pour mon cas, relation à distance a rimé avec relation interculturelle, interethnique, inter-religieuse, internationale, etc donc oui cette relation apporte de nombreux plus (qui je pense mériterait de faire l’objet d’un article à elle seule) mais je ne connais pas exactement la part de ces français qui sont en couple à distance avec des ressortissants étrangers donc je dirais que ce sont deux points différents.

    Par contre, je me permettrais d’ajouter quelques un de mes ressentis, à voir si je suis la seule dans ce cas ou si d’autres les partageront aussi :
    – l’impression de ne vivre réellement que quand l’autre est là physiquement (de pas avoir envie de sortir ou alors même des fois culpabiliser de sortir s’amuser sans l’autre, faire des centaines de photos quand on est à deux façon d’immortaliser ces moments et de créer des souvenirs qui nous feront tenir jusqu’à la prochaine entrevue) ;
    -“être vexé par les autres” ou plutôt comment chacun se mêle de votre relation et se permet de juger votre vie de couple et l’affront ultime “les choses auraient été plus simples si tu avais pris un français, haha” (très drôle …) ;
    – l’appréhension d’un nouvel épisode à distance (une fois le couple réuni). C’est actuellement ma hantise. J’ai l’impression d’avoir enchaîné les CDD en attendant un peu mon CDI (couple définitivement inséparable) ;
    – une vie dans les aéroports mais aussi dans les valises, à ne jamais tout défaire ou à laisser des affaires à droite et à gauche. Une vie bien désordonnée avec un chez-soi à la fois partout et nulle-part en même temps ;
    – l’impossibilité de prévoir un “simple” weekend en amoureux (rien que le trajet pour se rejoindre, le weekend est déjà fini) ;
    – en point positifs, l’hyper-mobilité, la méga ouverture d’esprit et la capacité à faire des concessions (qui avec le temps à malheureusement tendance à diminuer chez moi).
    Je te rejoins 100% sur la solidité du couple qui reste ensemble après un ou des épisodes à distance. Ces relations survivent la distance grâce à une volonté forte des deux amants, une communication exacerbée, des moments de retrouvailles intenses, de solides plans, etc. La relation à distance est très fragile mais si les deux personnes arrivent ensemble à surmonter ces obstacles, tu as raison, on se sent tellement plus fort, comme si rien ne pouvait plus affecter notre couple.

    On ne choisit pas (en principe) de vivre à distance, mais c’est à nous de décider si quand elle s’impose à nous, la relation vaut la peine de se battre pour elle. Moi j’ai décidé que oui !

    • Reply
      Gabrielle Narcy
      11/05/2017 at 11:06

      Bonjour Charlene, et merci pour ton commentaire si complet, que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt. Tu as tout à fait raison dans tout ce que tu mentionnes, je pourrais ajouter tous ces points dans l’article ! C’est vrai que les relations à distance nous tombent dessus de manière inattendue, et qu’il faut bien composer une fois au coeur du “cyclone” amoureux que cela représente. J’ai écris un texte à ce sujet, sur ma relation à distance lorsque je vivais à Lisbonne et mon petit ami à Los Angeles, et j’ai comme l’impression que tu te reconnaitrais dans ce récit car j’ai l’impression que nous avons vécu nos relations à distance de la même manière : heureuse d’avoir trouvé une personne que nous aimons tant, mais subissant la distance quand même ! Tu peux trouver le texte en question ici : https://s3.amazonaws.com/cuttings/cuttingpdfs/527677/Dimension%20paralle%CC%80le%20Richard.docx.pdf Tous mes récits de voyage se trouvent sur cette page, si cela t’intéresse : https://www.clippings.me/gabriellenarcy Puis-je te demander dans quel pays tu vis ? Bien à toi et merci de ton commentaire, Gabrielle

  • Reply
    Desmond
    08/05/2017 at 16:46

    Très juste !

    • Reply
      Gabrielle Narcy
      08/05/2017 at 16:47

      Merci Desmond ! Bonne chance dans ta relation à distance 🙂

    Répondre