Les blogs expats du mois – Février 2018

Le mois dernier, j’ai commencé cette tradition à laquelle je m’attelle aujourd’hui avec plaisir : celle de parcourir le web à la recherche des histoires de blogueurs expats les plus inspirantes publiées sur la toile durant le mois écoulé. Ce mois-ci, cela a été ma petite bulle d’air, mon moment de repos de la journée, lovée dans mon fauteuil dans ma bay-window British : partir dénicher ces articles sur la vie expat par des blogueurs vivant dans le monde entier.
A chaque lecture de vos expériences, durant lesquelles vous parlez de votre vie dans ce pays dans lequel vous n’êtes pas né et dont vous avez découvert la culture et parfois la langue à l’âge adulte, je pense à cette citation du livre de Nancy Huston sur l’expatriation, Nord perdu, que j’ai lu en février avec très grand plaisir : « L’expatrié découvre de façon consciente (et parfois douloureuse) un certain nombre de réalités qui façonnent, le plus souvent à notre insu, la condition humaine ». L’expatriation est en effet bien plus que la simple découverte d’une autre culture : elle nous révèle énormément sur nous même en tant qu’individus, et sur l’espèce humaine en général.

Sur ce, petit tour d’horizon de mes 5 articles expats préférés publiés en ce mois de février.

Sophie, Reykjavik, Islande (Au sud du pôle Nord)

Alerte coup de coeur en ce mois de février ! Sophie a la chance incroyable de vivre en Islande depuis 5 ans, en ce moment à Reykjavik, et son blog n’est autre qu’une petite fenêtre ouverte sur cette chose merveilleuse qu’est le mode de vie islandais. Dans cet article rédigé sur le thème “Ma routine quotidienne dans mon pays d’expatriation”, faisant partie de la série mensuelle #HistoiresExpatriées, Sophie explique à quel point son mode de vie islandais est dépendant de la météo et de la lumière du jour, si rare en cette saison en Islande. Rare mais plus pour longtemps, puisqu’à cette période de l’année, elle gagne 8 minutes de soleil par jour (4 minutes le matin, 4 minutes le soir), c’est énorme ! Et comme Sophie travaille dans une écurie, la description des chevaux qui machouillent leur foin au milieu de la neige au petit matin dans un silence total ne fait qu’ajouter à l’atmosphère envoûtante de sa vie islandaise. Vous êtes prévenu : commencer la lecture de cet article veut dire le dévorer jusqu’à la dernière ligne. On attend le livre des aventures de Sophie en Islande, s’il vous plaît !

Amélie & Laura, Turin, Italie (Ciccia & Cerva)

Amélie et Laura, deux super copines expatriées ensemble en Italie, possèdent une amitié qui vous réchauffe le coeur, et un blog tout aussi pétillant que passionnant sur leur vie made in Italy ! Elles vivent à Turin, où elles ont pu découvrir, à leurs risques et périls, la conduite musclée de leurs nouveaux compatriotes. Feux rouges optionnels, stationnements en créneau impossible (car personne ne vous laisse le temps de vous garer !), utilisation des warnings à tout-va, doubler sur l’autoroute par la bande d’arrêt d’urgence, j’en passe et des meilleurs… Résultat des courses : Amélie et Laura ont développé une double personnalité de conductrices. Elles conduisent d’une manière en France, et d’une autre en Italie. Le fameux dédoublement culturel des expatriés ! Leur article est une épopée, qui mériterait certainement un sketch. Rire garanti !

Kelly, Yukon, Canada (Lily’s Road)

Kelly avait un rêve un peu fou, mais, comme elle l’a prouvé, pas inaccessible : partir vivre dans ces régions du monde qui furent le théâtre des ruées vers l’or, au Canada, aux États-Unis et en Australie. C’est ainsi qu’après une vie mouvementée dans son Île-de-France natale et un diplôme de coach sportif en poche, elle décide de se lancer à la conquête de ces grands espaces, et vit aujourd’hui dans la ville de White Horse dans le Yukon, cette région du Nord-Ouest du Canada, voisine de l’Alaska. Elle y vit dans une petite communauté, et fait le point dans son article sur les avantages et les inconvénients à se trouver dans une si petite ville, à l’opposé de la cité-dortoir gigantesque qu’est Evry, là où elle vivait avant son départ. Une vie moins stressante et une impression agréable d’appartenir à une communauté viennent se heurter à l’impression, parfois, de ne plus être anonyme dans ce petit cercle où ce que chacun dit et fait se sait. Kelly fait la part des choses sur son nouveau mode de vie avec justesse et mesure, un article à lire absolument pour ouvrir vos horizons ! Magnifiques photos à l’appui.

Hélène, Monterrey, Mexique (A French in Mexico)

Hélène est pleine de qualités, et son blog est un médium formidable pour nous les révéler : bonté, empathie, très jolie plume et belles photos de sa vie au Mexique, où elle a élu domicile il y a un an et demi, après avoir épousé l’amour mexicain de sa vie, rencontré lors d’un échange universitaire dans ce beau pays. Dans cet article sur le thème “De quoi suis-je le plus fier depuis le début de ma vie d’expat”, parti d’une chronique expat publiée à l’origine sur mon blog, Hélène revient avec finesse sur cette dimension difficile et inattendue de la vie à l’étranger : partir vivre dans un autre pays entraîne parfois un  bouleversement auquel on ne s’attendait pas, et nécessite ensuite d’adapter ses plans pour le futur. Hélène, après avoir fait une école de commerce, pensait que son avenir était plus ou moins tracé, mais s’est vite rendue compte que la vie dans un bureau n’était pas faite pour elle, la forçant à revoir ses projets d’avenir, pour notre plus grand plaisir, puisqu’elle écrit pour son joli blog, nous fait découvrir le Mexique et, j’ai entendu dire, travaille à un projet d’écriture… Elle fait le point dans cet article sur les choses dont elle est fière dans sa vie d’expat, points dans lesquels beaucoup d’entre vous se retrouveront, j’en suis certaine !

Charlène, Milan, Italie (Globe Croqueurs)

Charlène est une super expat pleine d’énergie, qui nous fait découvrir par le biais de son blog, avec son mari Nicolas, les beaux endroits qu’ils visitent, et leur vie quotidienne en Italie, où ils vivent depuis environ 6 mois, dans une ville en périphérie de Milan. Dans cet article, elle parle avec humour de ces petites choses qui vous trahissent en tant qu’expat, ces habitudes étranges que vous développez au fil de votre vie à l’étranger, comme l’obsession pour le fromage, le beurre ou encore la nécessité de vous constituer une réserve de produits français qui vous manquent à chaque retour en France. Attention, lire cet article risque de provoquer une petite faim qui ne pourra être assouvie que par une raclette ou une fondue, mais tout va bien, il fait encore si froid : c’est de saison !


Vous avez manqué les Expats du mois précédents ? C’est par ici :

Vous pourriez également aimer les articles suivants :

Ecrit par :
Lire la suite Gabrielle Narcy

[Concours & cartes de voeux] Gagnez 40€ de crédit Popcarte

Née dans les années 80, et sans vouloir faire trop vieux jeu...
Lire la suite

11 Commentaires

    • Merci Lucie ! Super cet article sur l’Islande n’est-ce pas ! Bonne lecture des autres blogs, que des belles histoires ! A très bientôt 🙂 Gabrielle

      • Merci encore Gabrielle (et Lucie 😉
        Oui oui un livre mais bien sur ! tu me trouves le temps pour mettre de l ordre dans tous mes carnets de note qui s entassent (un par mois en moyenne, ca prend de la place mais un jour j aurais plaisir á les relire. Mais de lá á publier quoi que ce soit, pfffff 😉 Mais merci, tu n es pas la premiére á me souffler l´idée !
        C est vraiment bien de découvrir les autres blogs aussi, je ne me rendais pas compte á quel point les expériences peuvent etre similaires dans les ressentis, ca fait du bien !

        • Ah la la, oui, je comprends, je travaille sur un manuscrit de mes récits de voyage depuis un bout de temps, mais c’est un projet à part entière, il faut en faire une priorité pendant plusieurs mois (au mieux !). Mais si tu le fais un jour, tu auras un public ! C’était un plaisir de lire ton article sur ta vie en Islande, c’est si différent, si beau, j’ai été séduite ! Ravie que tu découvres d’autres jolis blogs au passage, et à très bientôt pour d’autres aventures 😉 Gabrielle

  • Wahou, super sélection qui commence en force avec l’Islande! Sophie, on t’envoie tout le soleil italien 😉
    C’est vrai qu’on se sent l’âme d’anthropologues une fois hors de son pays natal. Des « pourquoi » fusent de partout et… ah mais attends, en fait nous sommes comme les enfants à 7 ans ^^(Ce livre, Nord perdu, vient d’apparaître sur notre liste de livres à lire, merci!)
    Grazie mille pour notre apparition dans ta sélection du mois, on a hâte de voir la prochaine fournée 😉
    Baci

    • De rien, c’est avec un très grand plaisir 🙂 C’est exactement ça, les expats sont des anthropologues malgré eux ! Merci à vous deux pour vos super articles, qu’est-ce que j’ai ri en lisant cet article sur la conduite italienne ! Bonne lecture de Nord perdu, je pense que vous allez adorer… A très bientôt ! Gabrielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *